Mission Congo et Gabon : « Epidémiologie et lutte antivectorielle dans les foyers de Trypanosomose Humaine Africaine

Newsletter N°002 Mars 2013

Le projet «Epidémiologie et lutte antivectorielle dans les foyers de Trypanosomose Humaine Africaine » inclus dans l’axe 2 du PPR-FTH-AC par l’UMR INTERTRYP. Epilavthac propose une démarche pour l’évaluation du risque trypanosomien centrée à la fois sur le vecteur et sur l’hôte dont les produits attendus sont :

  • La mise au point d’un outil de modélisation du complexe pathogène de la THA, permettant une simulation spatiale applicable à tout foyer forestier ;
  • L’évaluation standardisée du risque au niveau sous-régional et l’accompagnement dans la lutte antivectorielle ;
  • La mise en évidence d’un facteur génétique (mutation du gène ApoL1) protégeant de l’infection.

Il combine des approches en génétique, biologie, géographie, mathématique et télédétection. Il associe scientifiques et acteurs de terrain. C’est dans le cadre de la mission longue durée qu’a effectuée Pascal Grébaut en Afrique Centrale. Une tournée qui a commencé le 14 mars à Libreville (Gabon) et s’est achevée le 23 mars à Brazzaville (Congo). Durant ce déplacement P. Grébaut a été accompagné du Dr. G. Simo, du département de biologie à l’université de Dschang. Cette tournée s’est inscrite dans la phase d’initiation du projet EPILAVTHAC, il s’agissait d’aller à la rencontre des partenaires scientifiques et des programmes nationaux pressentis pour le projet EPILAVTHAC dans la sous-région. Le passage à Kinshasa ayant été annulé, l’équipe a quand même pu rencontrer P. Mansinsa, point focal PATTEC ( PanAfrican Tsetse and Trypanosomosis Eradication Campaign ) de RDC, qui a bien voulu traverser le fleuve Congo pour retrouver notre délégation à Brazzaville.

Pascal Grébaut (IRD)
Gustave Simo (Université de Dschang)