Retour sur la mission au Cameroun de Jean-Paul Moatti, PDG de l'IRD

Retour sur la mission au Cameroun de Jean-Paul Moatti, PDG de l'IRD

Les 19 et 20 janvier 2016, Pr. Jean-Paul Moatti, Président - Directeur général de l’IRD, a effectué une mission au Cameroun pour renforcer la coopération scientifique.

 Jean-Paul Moatti a été reçu en audience par Mme la Secrétaire générale du Ministère de la recherche scientifique et de l’innovation (MINRESI), pour faire le point sur l’ensemble des partenariats entre l’IRD et les institutions scientifiques camerounaises, en vue de les consolider. Les recherches conduites conjointement par l’IRD et ses partenaires camerounais portent sur deux priorités : (1) la santé ; (2) l’environnement et le climat. En santé, il s’agit d’étudier les maladies infectieuses  (VIH/Sida, paludisme, filarioses, maladie du sommeil, ulcère de Buruli), leurs origines, les modes de transmission, les traitements. En environnement, l’Institut et ses partenaires travaillent à conforter la dynamique en biogéosciences, notamment sur les grands enjeux liés à l’eau, à l’océan, à la forêt et au climat.

Jean-Paul Moatti a rencontré les recteurs des universités de Yaoundé 1, Pr. Maurice Aurélien Sosso, et de Douala, Pr. François Xavier Etoa.

Au rectorat de l’Université de Yaoundé 1, les professeurs camerounais porteurs de collaborations avec l’IRD ont présenté leurs activités scientifiques, notamment celles qui s’inscrivent dans les deux unités mixtes internationales (UMI) qui associent formellement l’IRD et l’Université de Yaoundé 1, l’une dans le domaine du VIH, l’autre dans le domaine de la modélisation des systèmes complexes. Puis, le recteur Sosso a conduit le président de l’IRD à l’Ecole Normale Supérieure, établissement de l’Université de Yaoundé 1 qui héberge la plus grosse équipe IRD présente actuellement au Cameroun, pour une visite du Laboratoire de systématique botanique et d’écologie, dirigé par Pr. Bonaventure Sonké, et une présentation des activités scientifiques conduites conjointement en écologie végétale.

 

Avec l’Université de Douala, l’IRD entretient une collaboration active dans le domaine de l’océanographie. Pr. Jean-Paul Moatti et Pr. François Xavier Etoa ont discuté des perspectives de renforcement de la Jeune équipe d’océanographes, portée par Dr Raphaël Onguéné, et soutenue par l’IRD. Ils ont aussi évoqué les perspectives de collaboration dans le domaine de la santé, par la mise en place d’une jeune équipe sur le thème du paludisme, en partenariat avec le Centre Pasteur du Cameroun (CPC) et l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC).

 

Lors de ce déplacement au Cameroun, Jean-Paul Moatti s’est également entretenu avec Pr. Alain Ondoua, Directeur du Bureau Afrique centrale et grands lacs de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Les deux organismes, AUF et IRD, construisent un partenariat fort qui porte notamment sur le lancement annuel d’un appel à propositions de recherche conjoint en vue de faciliter la structuration des communautés scientifiques autour des grands enjeux du développement régional.

Jean-Paul Moatti a rencontré Guy Vernet, directeur général du CPC. Ils ont ensemble validé la dynamique scientifique en cours, notamment le montage au CPC d’un laboratoire des paludismes avec le concours de l’IRD, futur point d’ancrage de la Jeune équipe conçue en collaboration avec l’Université de Douala.

A l’Agence Française pour le Développement (AFD), Jean-Paul Moatti a rencontré son directeur au  Cameroun, Hervé Conan, en présence du conseiller de coopération et d’action culturelle, Régis Dantaux, pour avancer sur le montage et le financement, en lien avec les communautés urbaines, d’observatoires de l’environnement urbain, à Yaoundé et à Douala, en vue de disposer des éléments d’analyse pour une gestion durable de l’eau et une amélioration de la santé des populations.

Lors d’un entretien avec Patrice de Vernou, Directeur régional du CIRAD, un accord de principe a été conclu pour renforcer les mutualisations des dispositifs scientifiques de l’IRD et du CIRAD en Afrique centrale.

Jean-Paul Moatti a également participé aux 6èmes Journées scientifiques du site ANRS (France recherche Nord&Sud Sida-HIV hépatites) du Cameroun, colloque qui a fortement mobilisé la communauté scientifique active au Cameroun sur le VIH/Sida et les hépatites virales. Parmi les participants à ces Journées scientifiques, plusieurs chercheurs IRD sont venus présenter des communications sur l’accès aux antirétroviraux, la gouvernance et le Sida en Afrique, l’origine simienne du VIH, la virologie …

En présence de Christine Robichon, Ambassadrice de France au Cameroun, de Françoise Collet, Ambassadrice de l’Union européenne au Cameroun, de Françoise Barré-Sinoussi, virologue lauréate du prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte du VIH, et d’une centaine de personnalités représentant les Autorités camerounaises et la communauté académique du pays, le Président Jean-Paul Moatti, juste avant de quitter Yaoundé, a conclu sa visite en saluant la qualité de la science camerounaise. Au Cameroun, l’IRD trouve des partenaires scientifiques d’excellent niveau. La coopération scientifique n’a pas pour objet de transférer les résultats de la recherche du Nord vers le Sud, mais de bâtir ensemble, en associant équipes françaises et équipes camerounaises, une science qui se situe au meilleur niveau international, en vue d’aider les décideurs à atteindre les Objectifs du Développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 par les Nations Unies, et à répondre aux enjeux de l’accord sur le climat conclu à Paris en décembre en clôture de la COP21. Avec  les organismes de recherche camerounais et les universités du pays, l’IRD s’engage à créer, ou renforcer lorsqu’ils existent déjà, des centres ou des laboratoires mixtes de recherche, ainsi que des observatoires de terrain, indispensables pour recueillir sur longue période des données empiriques longitudinales nécessaires à une production scientifique d’excellence, au service à la fois de la connaissance universelle et du développement local.