Projets financés par l’AUF et l’IRD en 2015

En réponse à l’appel à proposition de recherche conjoint AUF-IRD « Changements globaux, biodiversité et santé en zones forestières d’Afrique Centrale » du 2 mai au 30 juin 2014, vingt-trois projets dont les porteurs sont des chercheurs des pays de la sous région, notamment le Cameroun, le Congo et le Gabon ont été reçus. Ces projets touchent les domaines tels que l’écologie, la biodiversité, la biostatistique, la bioinformatique, l’ethnobotanique, l’agroforesterie, l’épidémiologie, l’archéologie, la biotechnologie, la biologie animale, la géographie humaine, la sociologie, l’agronomie, l’hydrobiologie, et la médecine.

L’ensemble de ces projets ont été évalués par le comité de pilotage AUF-IRD qui s’est tenu le 7 octobre 2014 au sein de l’AUF (Bureau Afrique Centrale et des Grands Lacs). Seuls 10 projets ont été retenus pour financement :

  • «Contribution à la préventioAnopheles, paludisme, adaptation, biodiversité, émergence, salinité, zones côtières, Afrique Centrale, Gabon, Camerounn des maladies hydriques par la caractérisation physicochimique et microbiologique des eaux consommées en milieu rural dans la région Afrique centrale : Cas du village Kele au Gabon et du district d’Igné au Congo», porté par le Docteur Timoléon ANDZI BARHE de l’Université des Sciences et Techniques de Masuku, sise à Franceville, Gabon
  • «Salt-ADAPT», porté par le Docteur Diego AYALA du Centre International de Recherches Médicales de Franceville, sis à Franceville, Gabon. Mots clés : Anopheles, paludisme, adaptation, biodiversité, émergence, salinité, zones côtières, Afrique Centrale, Gabon, Cameroun.
  • «ARCHEO-BOT. Programme Structurant d’Ecologie Historique en Afrique Centrale», porté par le Docteur Geoffroy De SAULIEU de l'Institut de Recherche pour le Développement, sis à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : archéologie, botanique, écologie historique, forêt tropicale.
  • «Conservation de la flore du massif de Ngovayang, Sud Cameroun (CoNgo)», porté par le Docteur Vincent Droissart de L'Université de Yaoundé I, sise à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : biodiversité, banque de graine, culture ex situ, impact environnemental, ombrière, projet minier, télédétection, végétation.
  • «Biodiversité et changements globaux : valorisation des effluents de la sucrerie et des résidus agro-pastoraux», porté par le Professeur César KAPSEU de l'Université de Ngaoundéré, sise à Ngaoundéré, Cameroun. Mots clés : bagasse, éthanol, compost, biogaz, énergie, bio-plastique.
  • «Le patrimoine : quelles recherches, quelles perspectives pour le développement, quels débouchés professionnels?», porté par le Professeur Marie-Thérèse MENGUE de l’Université Catholique d’Afrique Centrale, sise à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : patrimonialisation, développement durable, professionnalisation.
  • «Contribution à l’inventaire de la biodiversité fongique en Afrique centrale : identification, phylogénie moléculaire et valeur nutritionnelle des champignons comestibles du Cameroun et de la République Démocratique du Congo (RDC)», porté par le Professeur Dominique Claude MOSSEBO de l’Université de Yaoundé I, sise à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : biodiversité, champignons comestibles, identification, valeur nutritionnelle, phylogénie moléculaire.
  • «Phytogéographie des Annonaceae de la République du Congo : implications pour l’étude de la biodiversité en Afrique Centrale (AfroAnnon)», porté par le professeur Jean Marie MOUTSAMBOTE de l'Université Marien Ngouabi sise à Brazzaville, République du Congo. Mots clés : Congo, biodiversité, Annonaceae, phytogéographie.
  •  «Polymorphisme de TEP1 chez les populations naturelles d’Anopheles gambiae dans une région du Nord-Cameroun et rôle dans la résistance à l’infection par Plasmodium falciparum», porté par le Docteur Sandrine Eveline NSANGO du Centre Pasteur du Cameroun sis à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : paludisme, Anopheles gambiae, polymorphisme, Plasmodium falciparum, Cameroun.
  •  «Architecture matérielle et logicielle pour l’identification de diptère présentant des risques de transmission de maladies infectieuses», porté par le Professeur Maurice TCHUENTE de l’Université de Yaoundé I, sise à Yaoundé, Cameroun. Mots clés : identification des diptères hématophages, extraction de signatures, paramètres environnementaux, dispositif nomade.