L’AFD et le SCAC à l’IRD (Yaoundé le 9 octobre 2014)

Cette rencontre a eu lieu dans les locaux de la représentation de l’IRD au Cameroun, active dans la sous-région Afrique Centrale. Étaient invités, le Directeur de l’AFD au Cameroun, M. Hervé CONAN, et le responsable du SCAC, M. Régis DANTAUX, tous deux accompagnés par une délégation composée de membres de leur organisme respectif.

Après une présentation de l’IRD aux différents invités par le représentant régional, M. Bruno BORDAGE, l’accent a été mis sur l’un des trois programmes pluridisciplinaires régionaux : le PPR-FTH-AC « Changements globaux, Biodiversité et Santé en zone forestière d’Afrique Centrale ». Ce programme s’articule autour de trois axes de recherche suivants :

  - Sciences sociales et santé,

  - Sciences de l’environnement et hydro climat,

  - Écologie et biodiversité.

Le directeur dudit programme, Dr. Jean-Jacques BRAUN, a présenté les projets structurants, les activités de renforcement des capacités, d’innovations et d’expertises susceptibles de mobiliser un soutien de l’AFD et du SCAC dans le cadre d’une politique de mutualisation des forces sur les aspects recherche et développement en Afrique Centrale.

Trois projets structurants en montage qui font appel à des collaborations sous-régionales et internationales ont été brièvement présentés :

   - L’Ogooué, un bassin fluvial en mutation (Gabon),

   - Ecosystèmes urbains et péri-urbains (Yaoundé),

   - Adaptation des vecteurs du paludisme en ville (Douala, Kribi, Libreville).

En ce qui concerne le renforcement des capacités à visée sous-régionale, deux actions sont en cours de montage :

  - Le renforcement des moyens analytiques et techniques autour de la plateforme hydrologie/géochimie de l’IRGM/CRH-LAGE à Yaoundé, Cameroun, et le développement d’équipements spécifiques écologie/biodiversité qui permettraient la création d’un centre d’excellence en bio-géosciences de l’environnement,

  - Le montage d’une école thématique en hydro-météorologie spatiale pour le deuxième semestre 2015 à Franceville, Gabon.

Deux axes de recherche pourraient faire l’objet d’innovations. Il s’agit de l’acquisition de la donnée ‘pluie’ spatialisée à l’aide du réseau de téléphonie mobile et des recherches sur les insectes comestibles, source de protéines pour le futur.

Le développement d’une équipe d’archéologie préventive performante permettait la réalisation d’expertises pour les projets routiers et d’infrastructures dans la sous-région.

Le PPR-FTH-AC a  comme ambition principale de mettre en place des équipes pluridisciplinaires dans la sous-région en vue de concentrer les énergies pour faciliter la conduite des projets en évitant trop de dispersion. Un dialogue constructif avec l’AFD et le SCAC permettrait de définir des objectifs communs sur les financements orientés recherche et la valorisation des résultats. La création d’une cellule de structuration-orientation pour la recherche et l’innovation à vocation sous-régionale a été évoquée.

Au terme de la présentation du PPR-FTH-AC, l’AFD gérant des projets opérationnels avec maîtrise d’ouvrage locale s’est dite intéressée par l’hydrologie, la forêt, les observatoires, etc. et voit un certain nombre de synergies et de collaborations possibles ; mais aussi des possibilités de financement pour des projets innovants et de recherche. Le SCAC quant à lui a annoncé l’ouverture d’un poste d’attaché scientifique sous-régional.

Enfin, les chercheurs de l’IRD en poste au Cameroun ont brièvement présenté leurs activités respectives.