Thématiques scientifiques

Présentation des fiches-actions et positionnement par rapport aux axes

L’enjeu majeur est d’apporter une connaissance sur les variations passées du climat et sur ses interactions avec le couvert végétal et les peuplements humains, en recueillant et en analysant des données écologiques et archéologiques relatives à l’Holocène et plus particulièrement aux derniers 5000 ans. Ces informations permettront de mettre en perspective les changements en cours, en termes de réponse de la végétation aux changements globaux et d’adaptabilité de l’Homme face à ces modifications.

L’objectif est d’évaluer les conséquences des changements environnementaux et de l’anthropisation sur l’écologie et l’épidémiologie des agents infectieux présents dans la zone forestière tropicale humide, ainsi que les conséquences sur leurs réservoirs et vecteurs. Plus particulièrement, il s’agit de comprendre l’influence des modifications environnementales, principalement engendrées par les activités et les mouvements humains, sur l’extension de maladies humaines et l’émergence d’anthropozoonoses.

Dans un contexte riche en biodiversité, encore préservé mais en mutations rapides, l’enjeu est d’interpréter (en prenant en compte des organismes vivants à besoins écologiques contrastés – végétaux et insectes de différents types, poissons, reptiles – grâce à un large réseau de partenaires), les facteurs déterminant les grandes structures régionales de la biodiversité dans ses aspects systématiques, fonctionnels et évolutifs ; et d’en tirer des synthèses à large échelle ainsi que des modèles de réaction de la biodiversité à des scénarios de changement anthropique et climatique.

Cet axe se focalise sur les conséquences des mutations socio-économiques, du désenclavement et de la création d’infrastructures sur les relations entre populations, espaces forestiers et ressources issues de la biodiversité. Face à des thématiques qui donnent souvent lieu à des approches très sectorielles (l’exploitation forestière, les cultures de rentes, les produits forestiers non-ligneux, etc.), ce PPR peut avoir l’ambition de promouvoir un regard plus intégré sur les conditions de vie (livelihoods) dans les secteurs enclavés en mutation et sur les interfaces entre forêts et zones anthropisées (forests margins).

L’objectif est de mieux comprendre la variabilité du climat (y compris à des échelles intrasaisonnières), du cycle de l’eau et des transferts chimiques associés, sur la base de l’information existante et de nouvelles stratégies d’observation pour plusieurs bassins et sous-bassins de rivières et fleuves du Sud-Cameroun, du Congo et du Gabon. La pluviométrie et l’hydrologie ont fait l’objet de suivis importants et durables par l’ORSTOM, puis l’IRD, et malgré une baisse de la pression d’observation en Afrique centrale, le réseau des partenaires africains reste important et mobilisé, ce qui légitime un réinvestissement progressif en lien avec les travaux réalisés en Amérique du Sud ou prévus par AMMA/SREC : les origines de la mousson africaine sont en Afrique équatoriale.

L’objectif est de réunir des géophysiciens et des écologues pour aborder de manière intégrée l’étude des cycles biogéochimiques, à des échelles allant du peuplement forestier au bassin versant. L’approche conjointe visera à l’étude des interactions entre la dynamique du couvert végétal, les échanges gazeux sol-végétation-atmosphère et le suivi des échanges sous forme dissoute et particulaire dans l’eau.

Cet axe a un double objectif : (i) Collecte, stockage et fusion de données images, et mise à disposition pour croisement avec des données thématiques provenant du terrain (en relation étroite avec le point 4 du document qui évoque plus largement la mutualisation-pérennisation des données) ; (ii) mise au point de méthodes innovantes de modélisation et de simulation informatique des phénomènes biologiques (en références aux thématiques du PPR) à partir d’une modélisation de la géométrie 2D/3D des structures, question qui est jusque-là peu abordée.

Subscribe to Thématiques scientifiques